Spirit-FE.com

La Formule E en France, avec un tour d'avance !

Vettel n’aime pas du tout la Formule E.

Le quadruple Champion du Monde de Formule 1, Sebastian Vettel, s’est exprimé au sujet de la Formule E sans grand enthousiasme.

Un réel manque de sensations pour le pilote Ferrari.

Le pilote de la Scuderia Ferrari Sebastian Vettel s’est exprimé au sujet du Championnat du Monde 100% électrique, la Formule E. Pour le pilote Allemand, la Formule E n’est pas l’avenir du Sport Automobile. Le manque de bruit est d’ailleurs ce qui le fait le plus douter sur le sujet.

Lire aussi:

Agag: « L’annulation du ePrix de Montréal n’est pas un problème »

Nous le savons, ce n’est pas une nouveauté, Vettel comme beaucoup de fans de Sport mécanique aime les voitures de courses qui font du bruit et qui sont surpuissante. Pour lui, s’est clairement ce qui rend si particulier le monde du Sport Automobile et mécanique. Il revient d’ailleurs volontiers sur ses premières sensations au moment d’entendre et de voir une Formule Un lorsqu’il était encore enfant.

« Ce dont je me souviens de la première fois que j’ai vu de la Formule 1 en 1992 lors d’essais libres à Hockenheim, même si c’était sur piste humide et que les voitures ne roulaient pas, mais une fois qu’elles ont fait leur tour d’installation, c’était un super feeling d’être là et de les entendre arriver à travers la forêt et de ressentir ça dans le sol. C’est pourquoi je ne suis pas un grand fan du tout de la Formule E. ».

Aujourd’hui tout le monde sait que la marche en avant des véhicules se porte sur des voitures électriques ou encore hybrides. L’ère des voitures thermiques arrivera bientôt à son terme et Vettel ne veut pas voir cette vision se réaliser. Sa position sur le sujet ne changera sûrement pas dans l’avenir et nous ne verrons pas , je pense, le pilote de la Scuderia en Formule E même si Ferrari a indiqué être intéressée par la série.

« Je n’aime pas du tout ça. Je pense que ce n’est pas l’avenir, je pense que les gens viennent pour ressentir la Formule 1 et il n’y a pas grand-chose à ressentir quand une voiture passe et que vous n’entendez rien d’autre que le vent. Peut-être que je suis vieux jeu, mais je pense que la Formule 1 doit crier, être bruyante, il doit y avoir la vibration. ».

Pour rappel, Vettel avait clairement critiqué les nouveaux moteurs de Formule Un en 2014 qui avait considérablement perdu en sonorité.


Source: FormulaE.com & Motorsport.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.