Spirit-FE.com

La Formule E en France, avec un tour d'avance !

Formule E – Di Grassi : « Je n’ai pas le titre à l’esprit actuellement ».

Après un début de saison catastrophique, le Champion du Monde en titre est revenu sur ses problèmes de fiabilité en course dans le Championnat de Formule E.

Début de saison en Formule E extrêmement difficile pour Lucas Di Grassi.

Après quatre courses lors de ce début de Championnat de Formule E 2017/2018, le pilote Brésilien qui est le Champion du Monde en titre, n’a pas inscrit le moindre petit point cette saison.

Un bilan catastrophique qui malheureusement pour Di Grassi, ferme les portes à la possibilité d’un nouveau titre mondial en fin de campagne.

A Hong Kong tout a commencé par une suspension tordue et ensuite un problème de batterie. Lors de l’ePrix de Marrakech un souci au niveau du convertisseur de la Audi Sport ABT Schaeffler et lors de la dernière course, un nouveau problème toujours pas identifié.

Même si Di Grassi prend son mal en patience, il est le seul pilote titulaire à ne pas avoir inscrit de point alors qu’il a réussi à obtenir le titre de Champion du Monde de Formule E en juillet dernier.

Cependant, l’interrogation se pose du côté de l’équipe. En effet, la seconde voiture, celle de Daniel Abt, n’a connue qu’un seul problème depuis le début de la saison.

Lire aussi:

Spirit-FE Mag’: Retour sur l’ePrix de Santiago.

Et même lors des Rookies tests, Nyck de Vries qui utilise la voiture de Di Grassi a lui aussi connu des problèmes tandis que Nico Müller avait été le pilote qui a réalisé le plus de tours avec la voiture de Daniel Abt.

Allan McNish, le boss de l’équipe Allemande ne comprend pas ce qu’il se passe et n’a aucune réponse à donner sur les problèmes de fiabilité sur la voiture du Champion du Monde.

« C’est quelque chose qui nous déroute, parce que de l’autre côté du garage, ça roule. En toute honnêteté, à ce stade, je n’ai pas la réponse. Je ne sais pas si c’est le même problème qu’à Marrakech ou pas. » a t-il déclaré.

« Nous ne le saurons pas avant de rentrer et de passer la course en revue du début à la fin. C’est ce qui est frustrant pour nous, pour Lucas et pour les gars qui ont consenti tant d’efforts depuis Marrakech. Nous pensions avoir une solution, mais nous repartons sans points. »

Juste avant l’ePrix de Santiago, Audi a même pris le risque et la précaution de changer le convertisseur sur l’une des monoplaces de Lucas Di Grassi après quoi il a obtenu une pénalité de dix positions sur la grille de départ après avoir utilisé un premier joker lors de l’ePrix de Marrakech de Formule E.

Même avec ce changement et une superbe remontée de la 13ème position à la 7ème, le Brésilien a de nouveau connu des difficultés avec sa monoplace l’obligeant à nouveau à l’abandon.

« Notre manque de fiabilité actuel est absolument invraisemblable. Avoir tant de problèmes d’affilée, c’est vraiment frustrant, parce que nous avons le rythme. À Marrakech, je me serais aisément battu pour la victoire. Ici, je me battais pour le podium. » confie Di Grassi, frustré.

« À Hong Kong, je me battais pour le podium. Nous avons une très, très bonne voiture. Elle n’est simplement pas fiable. La première chose qu’on apprend en sport auto, c’est que pour terminer premier, il faut premièrement terminer. Mais nous ne terminons aucune course. »

L’ancien pilote de Formule 1 a même presque fait une croix sur le titre de cette saison avec 71 points de retard sur le leader du Championnat Jean-Éric Vergne (Techeetah).

« Je n’ai pas le titre à l’esprit actuellement. C’est à essayer de réparer la voiture que je pense, à avoir une voiture qui finit une course, pour que je puisse me battre pour la victoire.

Même si nous parvenons à marquer des points maintenant, si la voiture n’est pas fiable lors des prochaines courses, ce sera impossible de se battre pour le titre. La première chose qu’il faut faire, c’est résoudre ce problème. C’est à l’équipe et aux ingénieurs de le faire aussi vite que possible. » conclut le Brésilien.

Daniel Abt ayant, lui aussi, abandonné lors de la dernière course de Formule E avec un contact entre lui et Nick Heidfeld (Mahindra Racing) lors du tout premier tour de course, Audi Sport ABT Schaeffler est donc reparti bredouille de Santiago avec seulement 12 points aux classements des équipes.

Les Allemands sont donc en grande difficulté dans ce Championnat!

Spirit-FE.com sera là pour vous faire vivre de la meilleure des manières cette compétition plus qu’intéressante.

Vive le Sport, Vive la Formula E !


Source: MotorsportFormula e.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.