Spirit-FE.com

La Formule E en France, avec un tour d'avance !

Di Grassi : « Je n’avais aucun doute sur la Formule E ».

Di Grassi est heureux et positif pour le futur de la Formule E, des voitures électriques et de la technologie pour le futur.

Lucas Di Grassi pense aussi que la Formule E sera devant la F1.

Le Champion du monde en titre de Formule E Lucas Di Grassi s’est exprimé sur le Championnat du monde de FE qui entame sa quatrième saison et qui impacte déjà les véhicules électriques produit à travers le monde.

Alors qu’il s’investit énormément dans le Sport Automobile électrique, avec comme par exemple sa grande implication dans le futur championnat Roborace, qui mettra en piste des voitures électriques autonomes, le pilote Audi a été un vrai pionnier de cette technologie en soutenant la Formule E depuis le début du projet. Pour lui, la FE est déjà en train de changer l’avenir.

« L’industrie a soudainement réalisé que la voiture électrique est l’avenir, y compris Audi, y compris tout le monde. La Formule E est en train de changer la façon dont la course est vue. Je n’avais aucun doute. Permettez-moi de le formuler ainsi: quand une vision, une économie liée à la durabilité va dans le même sens, il est très difficile de la repousser, en général. Cela s’applique également à l’industrie Automobile. « .

Le rival de Sébastien Buemi (Renault e.dams) pense que la croissance rapide des véhicules électriques et aussi autonomes impacte directement les entreprises et donc la vision qu’ont les gens de la Formule E. Un véhicule propre, silencieux et respectueux, voilà ce que représente la voiture électrique de demain pour Di Grassi.

Lire aussi:

La Formule E devant la Formule 1 dans 10 ans ? 

« Quelque chose qui est moins cher à gérer, est plus écologique, améliore la qualité de vie de tous, est un meilleur produit, est plus silencieux – c’est la voiture électrique. ».

Concernant la Formule 1, Lucas Di Grassi est du même avis que Richard Branson, la Formule E peut être clairement au niveau de la Formule 1 d’ici une dizaine d’années.

« Quand je dis que dans une décennie ou moins on peut être très proche de la F1, les gens rigolent. Mais avec la croissance que nous avons et la stabilisation, avec une baisse de la F1, je ne vois pas pourquoi cela ne pourrait pas arriver. Dans dix ans ou moins, les deux séries pourraient être égales et les pilotes pourraient passer de l’un à l’autre. Il n’y a aucune raison de ne pas le faire. Peu importe ce qui se fait avec un V10 ou pas V10, V6, etc, et aussi des pneus, ça n’aura pas d’importance. Il y a une quantité limitée que la Formule E et la Formule 1 peuvent grandir, mais je pense que les deux séries peuvent coexister. ».

Rendez vous est donc pris dans dix ans pour voir si la Formule E et la Formule 1 seront côte a côte sur le même piédestal.


Source: e-Racing365.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.