Spirit-FE.com

La Formule E en France, avec un tour d'avance !

Vergne: « La course allait absolument tourner en ma faveur ».

Jean-Eric Vergne espérait vraiment pouvoir remporter son premier ePrix de Formule E lors de la course de Paris samedi dernier. Malheureusement, le Français voit la victoire lui échapper sur le Circuit des Invalides.

25 courses, quatre pôle positions, quatre deuxièmes places mais aucune victoire.

Le Francais qui a réalisé 25 courses en Formule E n’a toujours pas réussi à obtenir sa toute premiere victoire en Formule E. Il n’était pourtant pas loin de réussir cette performance lors de l’ePrix de Paris, course à domicile de Jean Eric Vergne. Alors qu’il a vu la pôle position lui échapper pour six millièmes de seconde, JEV a également vu sa bataille contre Sebastien Buemi pour la victoire s’interrompre après une casse sur sa Techeetah.

Vergne a passé une longue partie de sa course en seconde position, juste derrière le vainqueur du jour, Buemi, sans jamais prendre un réel avantage sur le Suisse. Alors qu’il avait deux secondes de retard sur le pilote Renault E.Dams, le Francais et sa Techeetah sont sortis de la piste dans le virage 13 du Circuit des Invalides en percutant le mur et en éliminant toute chance de victoire sur cette manche. Jean Eric Vergne s’est livré à Scott Mitchell pour le site MotorSport.com.

« Je pense que quelque chose a cassé dans le tour précédent, parce que la direction devenait moins efficace, la voiture ne tournait pas vraiment. Je m’étais tellement efforcé d’économiser de l’énergie dans le second relais. J’en avais plus que Seb, je ne peux pas dire que j’aurais gagné, mais j’attendais d’avoir l’opportunité d’attaquer plus tard dans ce relais. La voiture était largement meilleure, j’allais plus vite que lui dans le second relais vu à quel point je consommais peu d’énergie, et malheureusement, une défaillance a réduit toutes ces opportunités à néant. Beaucoup de travail a disparu en un instant. »

La colonne de direction, ayant été changé après l’accrochage lors de l’ePrix de Monaco contre Nelson Piquet, on suspecte une possible defaillance sur le serrage de cette dernière.

Jean Eric Vergne a de quoi être triste de ce résultat, lui qui court toujours après une victoire en Sport Automobile depuis la saison 2011. Pour lui, cette course devait lui revenir et tourner en sa faveur.

« La course allait absolument tourner en ma faveur. Je ne sais pas pourquoi, mais la première voiture n’avait pas du tout le rythme et la deuxième était bien meilleure. Je le rattrapais, je gérais l’écart et je consommais peu d’énergie. Je savais que j’étais plus rapide, je voyais qu’il levait le pied bien plus tôt. Je préparais mon attaque pour plus tard. ».

Dans tout les cas, le pilote Techeetah perd du terrain au Championnat du Monde des pilotes, puisqu’il se retrouve aujourd’hui à la cinquième position à égalité de points avec le pilote Mahindra Racing, Felix Rosenqvist, avec 40 points au général. Vergne se retrouve maintenant à 92 points du leader, Sébastien Buemi.

 


Source: FormulaE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.