Spirit-FE.com

La Formule E en France, avec un tour d'avance !

Spirit-FE Mag’: Retour sur l’ePrix de Formule E de Mexico.

Spirit-FE.com vous propose de vous replonger dans la folle ambiance de l’ePrix de Mexico, disputé ce Samedi sur le circuit Hermanos Rodriguez.

Des rebondissements à la pelle!

Après 3 ePrix et 3 victoires du Suisse Sébastien Buemi (Renault eDams), le paddock de la Formule E se rendait ce Samedi à Mexico dans le doute de savoir si le Champion du Monde en titre allait pouvoir réaliser l’inédit exploit de remporter 4 ePrix consécutifs. Ce ne sera pas chose aisée pour lui puisqu’en compagnie de Stéphane Sarrazin (Venturi FE) et de José-Maria Lopez (DS Virgin Racing), il arrive à Mexico le matin même de l’ePrix suite au Essais de Présaison du WEC. A noté également le seul changement sur la grille, et non des moindres: le remplacement du décevant Chinois Ma Quing Hua chez Techeetah par le Mexicain Estéban Gutierrez désigné comme héros de la patrie local.

Lors de la première séance d’Essais Libres, c’est tout de même Seb Buemi qui s’offre le meilleur temps de la séance. Avec son 1.02’222 il s’offre le luxe de devancer d’une demi-seconde le Français Loïc Duval (Dragon Racing). Le dernier vainqueur de l’épreuve, Jérôme D’Ambrosio (Dragon Racing) complète le podium de tête. Une séance assez calme et studieuse pour l’ensemble du peloton notamment pour Estéban Gutierrez, 34 tours, pour apprendre la monoplace qu’il ne connaissait qu’avec les 6 tours du Shakedown et un peu de simulateur.

ePrix de Mexico: Di Grassi Vainqueur!

Au cours de la deuxième séance d’Essais Libres, rebelote, c’est une nouvelle fois un Buemi impressionnant qui domine la séance avec brio. Ses principaux rivaux, Lucas Di Grassi (ABT Schaeffler Audi Sport) et Jean-Eric Vergne (Techeetah) suivent respectivement à un dixième chacun. Beau tir groupé des pilotes NEXTEV NIO avec Piquet JR 6ème et Turvey 9ème, ce qui présage de bonnes qualifications à venir! On ne peut pas en dire autant de Nicolas Prost (Renault eDams), D’Ambrosio et des pilotes DS Virgin Racing qui sont tous dans la deuxième moitié de Classement loin de leurs standards habituels.

Nous apprenons alors, le composé des 4 groupes qualificatifs:

Groupe 1:

– Sébastien Buemi (Renault eDams)

– Lucas Di Grassi (ABT Schaeffler Audi Sport)

– Sam Bird (DS Virgin Racing)

– Nick Heidfeld (Mahindra Racing)

– Mitch Evans (Jaguar Racing)

Groupe 2:

– Daniel Abt (ABT Schaeffler Audi Sport)

– José-Maria Lopez (DS Virgin Racing)

– Antonio Félix da Costa (Andretti FE)

– Stéphane Sarrazin (Venturi FE)

– Oliver Turvey (NEXTEV NIO)

Groupe 3:

– Nicolas Prost (Renault eDams)

– Loïc Duval (Faraday Future Dragon Racing)

– Robin Frijns (Andretti FE)

– Jean-Eric Vergne (Techeetah)

– Nelson Piquet JR (NEXTEV NIO)

Groupe 4:

– Jérôme D’Ambrosio (Faraday Future Dragon Racing)

– Félix Rosenqvist (Mahindra Racing)

– Maro Engel (Venturi FE)

– Estéban Gutierrez (Techeetah)

– Adam Carroll (Jaguar Racing)

L’Hécatombe des favoris!

Le groupe n°1 qui, sur le papier, semble le plus relevé va s’avérer être l’un des moins bons groupe! En effet, Lucas Di Grassi, Sébastien Buemi ou encore Sam Bird ne vont pas réalisé de très bons temps et vont se retrouver très vite exclus de la Super Pôle dont ils sont pourtant habitués. A contrario, le deuxième groupe, qui semblait comme le moins attrayant sur le papier va voir 3 de ses composants (Turvey, Abt et Lopez) trouver le chemin vers la Super Pôle. Drôle de sentiment à Mexico.

Vient alors le groupe 3. Ce groupe va être marqué par le gros crash de Loïc Duval  provoquant un drapeau rouge d’une dizaine de minutes. Seul Jean-Eric Vergne sur le deuxième tour lancé réussira à s’extirper en Super Pôle dont il fait office de grand favori suite à la dégringolade des autres favoris. Enfin dans le dernier groupe, Maro Engel (Venturi FE) parviendra a exclure Nick Heidfeld (Mahindra Racing) du top 5 pour se qualifier lui même en Super Pôle. Mauvais temps de Jérôme D’Ambrosio en 9ème place (alors qu’il était le pôle man l’an passé). Belle performance en revanche d’Estéban Gutierrez qui se qualifie en 13ème position devant notamment Nico Prost, Di Grassi ou encore Piquet JR.

Les qualifiés à la Super Pôle sont donc: Oliver Turvey- Daniel Abt- Maro Engel- José-Maria Lopez- Jean-Eric Vergne.

Alors qu’il fait office de grandissime favori, Vergne se loupe dans son tour lancé qui le contraint à s’élancer 5ème. Une fois encore, un favori est out. Vergne hors jeu, José-Maria Lopez est peut être le mieux placé pour réaliser sa première pôle position en carrière. Raté pour lui aussi qui finit même derrière Maro Engel, décidemment en pleine bourre. Daniel Abt parvient toutefois lui a dépasser son compatriote pour prendre les devants, et même Oliver Turvey ni pourra rien.

Mais plus tard nous apprendrons quelques pénalités pour les uns et les autres: Abt et D’Ambrosio s’élanceront en fin de grille juste devant Duval pour pression de pneus insuffisante. Maro Engel reçoit 10 places de pénalité pour changement de boîte de Vitesse, comme son coéquipier Stéphane Sarrazin. Oliver Turvey hérite donc de la pôle et de ses trois points laissés vacants par Abt.

ePrix de Mexico: La grille de départ.

Au départ, magnifique envolée de Turvey qui compte bien remporter sa première victoire aujourd’hui. Derrière, un peu de grabuge: moins bien partit, Lopez doit défendre sur Vergne et le tasse à l’extérieur permettant à Heidfeld de le passer. Gros accident entre Nico Prost, Lucas Di Grassi et Stéphane Sarrazin, ce dernier ayant loupé son freinage à la deuxième chicane. Conséquence: les 3 pilotes doivent passés par la voie des stands et la voiture de Sécurité est déployée pour la première fois lors de cet ePrix.

Au tour 5 les monoplaces sont relancées, parfaitement emmené par un Turvey magistral. Alors dans le top 10 est faisant un on début de course, Estéban Gutierrez perd subitement de nombreuses places se retrouvant juste devant Di Grassi et Sarrazin. Le Mexicain connait des problèmes sur sa monoplace ainsi qu’une surconsommation d’énergie provenant probablement de sa trop faible expérience de course dans le domaine.

Nous apprenons dès lors que , comme au dernier ePrix à Buenos Aires, Sébastien Buemi et les deux pilotes ABT Schaeffler Audi Sport sont les détenteurs du Fan Boost. Mais au 13ème tour, nouveau rebondissement: Oliver Turvey tombe en panne avec sa NEXTEV mettant fin à ses espoirs de victoire. Terrible désillusion pour le jeune Britannique plein de talent! Le top 3 est alors constitué de 3 Hommes ne s’étant eux non plus encore jamais imposer: Lopez-Heidfeld-Vergne.

Turvey réalisait un ePrix parfait avant sa casse mécanique.
Turvey réalisait un ePrix parfait avant sa casse mécanique.

Au 18ème tour (toujours sous régime de Safety Car), deux Hommes tente un audacieux pari: Lucas Di Grassi et Jérôme D’Ambrosio rentrent aux stands pour changer de monoplaces. Il le restera 27 tours à parcourir avec leur deuxième Formule E, ce qui semble impossible à réaliser. Jean-Eric Vergne est le premier des Hommes de tête à s’arrêter au 25ème tour, les autres pilotes à l’exception de Nicolas Prost s’arrêteront un tour après.

Le Francilien fera un pari gagnant puisqu’il gagnera une place sur Heidfeld qui a perdu beaucoup de temps aux stands tout comme Sébastien Buemi. Vergne en profite pour signer le meilleur tour en course en 1.03’334. Une nouvelle Safety car va être déployée au 27ème tour, causée par la panne de Loïc Duval… qui repartira 15 secondes après son déploiement! Coup dur pour D’Ambrosio et Di Grassi qui voit leur stratégie mise à mal!

Au 30ème tour la course est relancée et Jean-Eric Vergne, favori pour la gagne, tente à de multiples reprise de doubler Lopez, en vain. Deux tours après, catastrophe pour Lopez et Buemi: Les deux pilotes se loupent au 1er virage et repartent très loin dans le peloton! Fin de leurs espoirs de marquer de gros points. Devant, un petit train se met en marche derrière Jérôme D’Ambrosio alors que Di Grassi s’échappe doucement en tête alors que Vergne est en train de bouillir et de perdre la course. JEV trouvera l’ouverture à 5 tours du but.

Quand survient un gros Crash entre les pilotes Mahindra et Nico Prost mettant out les deux pilotes de l’écurie Indienne alors 5ème et 6ème! Le ton va chauffer chez les Rouges et Blanc! En même temps, Sam Bird a trouvé l’ouverture sur D’Ambrosio qui s’arrêtera sur le bas côté à 2 tours du terme. Triste fin pour le tenant du titre qui réalisé une super course!

C’est donc la Victoire de Lucas Di Grassi devant Jean-Eric Vergne et Sam Bird! Grosse performance de Mitch Evans qui prend la 4ème place devant Nicolas Prost. Suivent Lopez, Abt, Carroll, Piquet JR et Gutierrez.

Vous pouvez retrouver ici-même les déclarations du TOP 3 de cet ePrix de Mexico ainsi que les Classements après cette course.

Prochain Rendez- vous le 13 Mai en Principauté Monégasque pour le retour de l’ePrix de Monaco!

Spirit-FE.com sera là pour vous faire vivre de la meilleure des manières cette compétition plus qu’intéressante.

Vive le Sport, Vive la Formula E !

Source image: Formulae.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.