Spirit-FE.com

La Formule E en France, avec un tour d'avance !

Spirit-FE Mag’: Retour sur l’ePrix de Hong Kong.

Spirit-FE.com vous propose de vous replongez dans l’ambiance du premier rendez-vous de la saison, l’ePrix de Hong Kong.

Une première réussie à Hong Kong.

Après une saison rocambolesque la saison passée conclue par un Mano à Mano entre Sébastien Buemi (Renault eDams) et Lucas Di Grassi (ABT Schaeffler Audi Sport) pour le gain du meilleur tour en course lors de l’ePrix de Londres qui a offert le titre au Suisse, la Formule reprends ses droits ce week end avec l’ePrix de Hong Kong.

Quelques changements dans le plateau cette année avec l’arrivée de Jaguar et son tandem de néophyte Andy Carroll-Mitch Evans, la reprise du Team Aguri par Techeetah quia fait la bonne pioche en allant chercher Jean-Eric Vergne pour s’aligner aux côtés du Chinois Ma Quing Hua. Le baquet laissé vacant par Vergne a été comblé par le Triple Champion du Monde de WTCC, José-Maria Lopez chez DS Virgin Racing. Chez Mahindra Racing, exit Bruno Senna après deux années compliquées et se fait remplacer par le très talentueux Félix Rosenqvist. Antonio Félix Da Costa prend la place de Simona de Silvestro chez Andretti FE qui rend le plateau de FE vierge de toute pilote féminine au départ du premier ePrix, ce qui est une première! Enfin, Maro Engel remplace Mike Conway au sein de Venturi FE.

Quelques nouvelles dates également au calendrier. Les épreuves de Londres, Long Beach, Punta del Este, Putrajaya et Pékin sont envoyées aux oubliettes au profit de nouvelles manches comme Montréal, New York, Bruxelles, Marrakech ou encore notre ePrix d’ouverture, celui de Hong Kong.

Un nouveau duel Buemi-Di Grassi pour le titre?

Lors de la première séance d’essais libres, c’est Lucas Di Grassi qui a pris le meilleur sur le plateau. Avec un chrono de 1:02.381 il devance le Champion du Monde en titre Sébastien Buemi d’un dixième. Le podium est complété par Daniel Abt (ABT Schaeffler Audi Sport). Le premier Français est Jean-Eric Vergne en prenant la 5ème place devant son ex coéquipier Sam Bird (DS Virgin Racing) et le tandem franco-français Stéphane Sarrazin (Venturi FE) et Nicolas Prost (Renault eDams).

Di Grassi en piste sur le circuit du ePrix de Hong Kong.

Lors de la seconde session d’essais c’est Jean-Eric Vergne qui réalise le meilleur chrono. Techeetah qui n’est engagé que depuis cette année en reprenant le défunt Team Aguri annonce la couleur comme étant un écurie performante. JEV devance son compatriote Nico Prost de deux dixièmes et demi et Sam Bird. Le rookie Félix Rosenqvist  s’octroie un bon 4ème temps devançant le Portugais Antonio Félix Da Costa. Nous apprenons alors les composés des groupes de qualifications de cet ePrix:

Groupe 1:
Nicolas Prost, Renault eDams
Stéphane Sarrazin, Venturi FE
Nick Heidfeld, Mahindra Racing
Adam Carroll, Panasonic Jaguar Racing
Loic Duval, Faraday Future Dragon Racing

Groupe 2:
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Antonio Felix da Costa, Andretti FE
Sam Bird, DS Virgin Racing
Ma Qing Hua, Techeetah
Oliver Turvey, NEXTEV NIO

Groupe 3:
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Mitch Evans, Panasonic Jaguar Racing
Robin Frijns, Andretti FE
Nelson Piquet Jr, NEXTEV NIO
Jean-Eric Vergne, Techeetah

Groupe 4:
Sébastien Buemi, Renault eDams
Daniel Abt, ABT Schaeffler Audi Sport
Jérôme D’Ambrosio, Faraday Future Dragon Racing
Maro Engel, Venturi FE
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing

Piquet JR la renaissance!

Au cours de ces qualifications plusieurs incidents et surprises vont marquer au fer rouge ce début de Championnat. Dans le premier groupe, première surprise le Grand favori du groupe Nicolas Prost ne termine que second derrière son compatriote Loïc Duval (Dragon Racing) et se complique la tâche en vue de la Super Pôle. Lors du passage du second groupe de qualification, qui semble être le plus relevé sur le papier, l’incident majeur et le crash de Lucas Di Grassi, 2ème du dernier Championnat, lors de sa première tentative de tour lancé. Il provoque alors un premier drapeau rouge et compromet ses chances de marquer de gros points lors de cet ePrix dont il prendra le départ depuis le fond de grille. La bonne surprise de ce groupe se nomme Oliver Turvey (NEXTEV NIO) qui arrive à décrocher le meilleur temps au nez et à la barbe de Sam Bird et Loïc Duval.

Dans le groupe n°3, encore une fois les surprises et les incidents sont au rendez-vous. D’un côté nous avons le deuxième et dernier Drapeau rouge causé par le gros accident du meilleur rookie de l’an passé, Robin Frijns (Andretti FE). Ce drapeau rouge a fait suite à une longue interruption pour permettre aux commissaires de remettre en place des Tech Pro endommagés par le Hollandais. Cette interruption a ruiné les chances du Français Jean-Eric Vergne qui était alors le plus rapide de tous dans le premier secteur et doit se contenter d’un 6ème temps derrière Loïc Duval. Du côté des bonnes surprises notons la belle perf’ de Félix Rosenqvist a eu le temps de signé un 4ème chrono mais c’est surtout la résurrection d’un Homme que personne n’attendait: le Champion du Monde 2014-2015 Nelson Piquet JR (NEXTEV NIO)! Le Brésilien signe un temps canon et s’empare de la tête du classement montrant le retour aux affaires du NEXTEV NIO.

HONG KONG, CHINA - OCTOBER 9: In this handout image supplied by Formula E, during the FIA Formula E Championship Hong Kong ePrix at the Central Harbourfront Circuit on October 9, 2016 in Hong Kong, China. (Photo by LAT Photographic / Formula E via Getty Images)

Alors que l’on apprend que suite à la longue intervention des commissaires, que la Super Pôle serait annulée, le 4ème groupe s’élance avec dans celui ci le Champion du Monde en titre Sébastien Buemi (Renault eDams) qui fait office d’ultra favori pour le pôle position. Il n’en sera rien. Le Suisse se cassera également les dents avec une température au sol plus basses et une moins bonne fenêtre d’action pour les pneus. Il prendra le 5ème temps et sera même devancé dans son groupe par Pechito Lopez qui s’offre le luxe de devancer son équipier pour sa première qualification.

C’est donc une superbe pôle position pour le Brésilien Nelsinho Piquet qui n’avait plus connu un tel résultat depuis la première saison de Formule E. C’est une première ligne 100% NEXTEV NIO pour cet ePrix de Hong Kong avec le deuxième temps d’Oliver Turvey. C’est une première pour l’écurie. La deuxième ligne sera composée des deux DS Virgin Racing de Lopez et Bird qui précéderont Sébastien Buemi et Félix Rosenqvist.

FIA Formula E Hong Kong e-Prix. Qualifying Session. Nelson Piquet (BRA), NextEV NIO, Spark-NEXTEV, NEXTEV TCR Formula 002. Hong Kong Harbour, Hong Kong, Asia. Sunday 9 October 2016. Photo: Adam Warner / FE / LAT ref: Digital Image _L5R7972

Une course riche en rebondissements.

Au départ c’est un excellent envol de Nelson Piquet JR qui conserve la tête après le premier virage. On ne peut pas en dire autant de José Maria Lopez qui se retrouve dépassé par son coéquipier Bird et Buemi. Dans le cœur du peloton ça se frictionne. Ma, Abt et Di Grassi entre autres sont obligés de passer par la voie des stands pour réparer leur monoplace. Pendant ce temps, Lopez est en proie à des difficultés avec sa monoplace et chute au classement. Au tour 10 Piquet JR pointe toujours en tête avec une avance grandissante sur Bird, Buemi, Turvey et Heidfeld. Les Techeetah subissent pour leur premier ePrix une très grosse contreperformance avec des soucis techniques pour Vergne et Ma. A cet instant, les Fan ont décidé d’élire pour le Fan Boost les deux protagonistes du titre de l’an passé Buemi et Di Grassi ainsi que Pechito Lopez.

1-580a0350

S’en suit une multitude de glissades et de crash puisque à deux tours d’intervalle Rosenqvist et le tandem Piquet-Lopez partent en glissade et endommagent fortement leur voiture. C’est un coup dur pour le Champion 2014-2015 qui menait de main de maitre cette course. Le nouveau circuit s’avère particulièrement compliqué et la moindre erreur se paie comptant. L’entrée de la Safety car est obligatoire pour dégager l’épave de Lopez et les débris sur la piste. C’est le moment que choisi Lucas Di Grassi pour s’arrêter. En faisant cela, le Brésilien tente un coup stratégique fort qui perturbe le reste du peloton qui s’arrête plus tard. Le Brésilien remonte au 6ème rang après la relance de la course juste derrière Buemi. Bird s’arrête au stand mais un problème technique électronique l’empêche de repartir immédiatement. Bird ne gagnera pas non plus cet ePrix de Hong Kong.

Le Mano à Mano entre Di Grassi et Buemi peut commencer alors que dans le peloton Da Costa, D’Ambrosio et Frijns enchainent les dépassements. L’écart se stabilisent rapidement à2,5sec et tiendra jusqu’au terme des 45 tours de course. A noter que c’est Félix Rosenqvist qui empoche les deux points du meilleur tour en course.

FIA Formula E Hong Kong e-Prix. Podium. Hong Kong Harbour, Hong Kong, Asia. Sunday 9 October 2016. Photo: Adam Warner / FE / LAT ref: Digital Image _L5R8408

C’ est donc une nouvelle victoire pour Sébastien Buemi, la septième de sa carrière qui lance parfaitement sa saison. Il s’impose devant Lucas Di Grassi et un superbe Nick Heidfeld. Son coéquipier Nicolas Prost termine quant à lui 4ème. Antonio Félix da Costa complète le top 5. Vous pouvez retrouver ici même les déclarations d’après course des 3 premiers de cette course.

Prochain rendez-vous le 12 novembre à Marrakech pour une nouvelle épreuve qui ne nous promet que de belles choses à venir.

Spirit-FE.com sera là pour vous faire vivre de la meilleure des manières cette compétition plus qu’intéressante.

Vive le Sport, Vive la Formula E !

Source photo: (FormulaE.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.