Spirit-FE.com

La Formule E en France, avec un tour d'avance !

Lotterer délaisse la Super Formula pour la Formule E.

L’Allemand André Lotterer, pilote Techeetah, a annoncé son retrait dans la catégorie Japonaise Super Formula pour se consacrer pleinement à la Formule E.

Il restera un Pilote emblématique au Japon.

Alors qu’il était réfractaire aux débuts de la série, le pilote Allemand André Lotterer a revu son jugement sur la Formule E au point d’en devenir pilote titulaire cette saison.

Lotterer dispose d’un énorme palmarès en Sport Automobile. Après avoir remporté les catégories de Formule BMW Junior et ADAC, avec notamment 15 victoires en 18 courses pour cette dernière, Lotterer se dirige vers le Super GT où une nouvelle fois il se verra briller en remportant les couronnes en 2006 et 2009.

Sa belle côte lui permet d’intégrer les rang d’Audi aux 24H du Mans à partir de 2010 et pleinement dans le Championnat du WEC en 2012, après une première expérience dans la Sarthe au sein du Team Kolles en 2009. Avec ses coéquipiers Marcel Fässler et Benoît Tréluyer, le natif de Duisbourg va écrire l’une des pages de l’Histoire du WEC.

En effet, au cours des ses 50 départs en WEC, Lotterer va signer 12 Pôles positions, 10 Victoires et 33 Podiums. Incluez dans ce palmarès, 3 victoires aux Prestigieuses 24H du Mans en 2011, 2012 et 2014 et le titre de Champion du Monde obtenu en 2012 également.

En 2014 à Spa Francorchamps, il prend part à son seul Grand Prix de Formule 1 au volant de la Caterham, sans grand succès mais fier d’avoir accomplit son rêve d’enfance.

Parallèlement à tout cela, Lotterer participe depuis 2003 au Championnat de Formula Nippon, rebaptisé dernièrement Super Formula, sans discontinu.

Lire aussi:

Vettel n’aime pas du tout la Formule E.

Au Japon, l’Allemand est une véritable icône. Dans le top 5 de tous les Championnats auxquels il aura participé (excepté le cru 2017), Lotterer y a notamment décroché le titre 2011. Il aurait pu remporter les Championnats 2004 et 2013, ayant finit à égalité avec le Champion mais étant perdant au moment de départager.

Cependant les nombreux clashs de dates avec la Formule E ne lui permettent pas de continuer à courir dans la catégorie.Avec 24 victoires et 56 podiums, le pilote de 36 ans aura réussit ce qu’il voulait dans cette catégorie et ne part pas sans regrets.

« Ce sera triste de mettre un terme à quelque chose que je fais depuis 2003 », a t-il déclaré. « Je pense avoir tiré le meilleur du temps que j’y ai passé, mais parfois, il faut aller là où les opportunités nous emmènent, et mes autres programmes cette année ne me permettront pas de courir en Super Formula. Il y a trop de clashs de dates, et si j’arrivais au dernier moment et que je sautais dans la voiture, je ne pourrais pas faire du bon travail. J’ai 36 ans, et il est peut-être temps de m’écarter et de laisser venir les jeunes talents. »

Le coéquipier de Jean-Eric Vergne donne donc priorité à la Formule E cette saison, preuve (s’il en est) que les Grands Champions du Sport Automobile déclinent des offres pour favoriser leur implication dans la catégorie 100% électrique.

Le prochain Rendez-vous de Formule E sera l’ePrix de Marrakech qui se déroulera le samedi 13 Janvier 2018.

Spirit-FE.com sera là pour vous faire vivre de la meilleure des manières cette compétition plus qu’intéressante.

Vive le Sport, Vive la Formula E !

Source image: Formulae.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.