Spirit-FE.com

La Formule E en France, avec un tour d'avance !

Le volant de Nissan en Formule E fait des envieux !

Après le départ précipité d’Alexander Albon vers Toro Rosso en Formule 1, c’est le moment de trouver un nouveau pilote de Formule E pour Nissan.

Quinze pilotes ont contacté Jean-Paul Driot !

La Scuderia Toro Rosso a trouvé son pilote, Alexander Albon. Du coup c’est Nissan e.dams qui perd Albon et doit se trouver un nouveau pilote pour cette saison 5 de Formule E.

C’est à présent 15 à 20 pilotes qui souhaitent être dans la monoplace de Nissan e.dams avec Sébastien Buemi. Jean-Paul Driot c’est d’ailleurs livré sur le sujet.

« Il y a tellement de pilotes qui nous ont appelés lors de ces deux jours, je n’arrivais pas à y croire ! Des pilotes qui ont appelé, qui ont envoyé des e-mails – si je vous donne les noms, vous n’allez pas en croire vos oreilles – incroyable ! Je pense qu’il y en a au moins 15, voire 20. »

Lire aussi:

Vandoorne souhaite rouler pour Mercedes en Formule E.

 

Oliver Rowland a participé en urgence aux essais d’avant saison avec Nissan afin de remplacer Albon. Le Britannique a terminé à la 3ème place du championnat de Formule 2 avec l’équipe DAMS, ce qui le rend plus ou moins favori à ce poste pour cette nouvelle saison de Formule E. Jean Paul Driot livre quelques mots concernant les essais de l’Anglais.

Oliver Rowland avec Nissan pour la saison 5 ?
Oliver Rowland avec Nissan pour la saison 5 ?

« Oliver fait partie des candidats, car nous pensions à lui comme troisième pilote de toute façon. Nous le connaissons bien, parce qu’il a couru en Formule 2 avec nous l’année où Leclerc y courait également [en 2017]. Et il a été performant, il a remporté trois courses et a fait des pole positions. Nous le connaissons également parce qu’il était en Formule Renault 3.5. ».

Rowland a réalisé un total de 85 tours avec la Nissan e.dams et a également réalisé 21 tours, le relais le plus long de ces essais.

« C’était bien. Je me suis concentré sur la préparation des courses. Ça allait, j’ai pris mes marques et j’ai passé en revue le programme établi pour les gars et pour Nissan. C’était bien de rouler sous la pluie, nous avions l’air très compétitifs. Je n’ai pas vraiment cherché la performance l’après-midi, mais c’était bien. »

Concernant le niveau de Nissan par rapport à la concurrence, Rowland pense que la voiture est stable.

« C’est vraiment dur à dire pour moi, je n’ai pas été impliqué dans les essais. Mais ça avait l’air bien, et le rythme avait l’air bon. Je ne sais même pas qui est la référence ou quoi que ce soit de ce genre. Mais c’était important pour moi de comprendre la voiture au mieux et aussi simplement de rassembler les données et ce dont ils ont besoin. Je suis venu là comme pigiste de luxe, un peu comme je l’avais fait avec Nicholas Latifi au début de l’année . Mais on verra. Bien sûr, j’aimerais courir en Formule E, donc nous verrons ce qu’ils décident. »

Il ne reste plus qu’à attendre afin de savoir qui roulera aux cotés de Sébastien Buemi en Formule E chez Nissan e.dams.

____________________________________________________________________________________________________________________

Sources: Motorsport.com & Formulae.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.