Spirit-FE.com

La Formule E en France, avec un tour d'avance !

ePrix de Formule E de Mexico: Les notes de Spirit-FE.com.

Spirit-FE.com tire le bilan de l’ePrix de Mexico, Quatrième manche du Championnat du Monde de Formule E, en délivrant les notes attribuées à chaque concurrent.

Qui sont les Premiers de la Classe et les Cancres à Mexico?

 

 Sébastien Buemi  (14ème, Meilleur tour)  Nicolas Prost  (5ème)  Renault eDams
 9/20  12/20  10/20
  Assurément sa plus mauvaise prestation depuis bien longtemps. Après un début de saison parfait, Sébastien a vu son avance presque réduite à néant. Grosse déception du Samedi malgré le Meilleur tour en course.  Sa qualification ratée ne l’a pas beaucoup aidé sur un circuit où les dépassements son faible. Termine à une bonne 5ème place mais cause un accident entre les deux Mahindra en fin de course.Mi-Figue mi-raisin pour celui qui prétend à la 3ème place finale du Championnat.  Le team Français continu sa série de points marqués à chaque ePrix mais sa performance reste médiocre. Habitués des podiums, on ne retrouve aucun des deux pilotes sur ce dernier depuis une éternité. Toutefois, cela devrait rester comme un écart dans une saison, qui une fois de plus, devrait leur sourire.Réponse à Monaco!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lucas Di Grassi  (1er) Daniel Abt  (7ème) ABT Schaeffler Audi Sport
 19/20  12/20  16/20
 De Zéro à Héros! Le Brésilien aurait pu vivre un ePrix cauchemardesque mais la superbe stratégie de son équipe a plus que sauvé la mise. Il réduit presque en totalité son écart avec Buemi. Di Grassi est cette fois-ci lancé dans le Championnat!  Daniel Abt a tout simplement fait du Daniel Abt. Efficace sans éclat ni fioriture. Aurait certainement eu une course plus facile sans ce problème de pression pneumatiques qui lui a coûté la pôle. Ensemble Moyen.  La déception vient de la disqualification assez stupide de Daniel Abt qui devait s’élancer en pôle. Mais leur gros coup stratégique leur a permis de récolter bien plus gros avec la victoire et les deux pilotes dans les points avec Abt 7ème.Les Allemands se rapprochent un peu de leurs rivaux Français.

 

 

 

Sam Bird   (3ème)  José-Maria Lopez  (6ème)  DS Virgin Racing
 17/20  14/20  15/20
 La bonne surprise sur le podium! Alors qu’il était un cran en dessous de son coéquipier tout au long de l’ePrix, c’est lui même qui rapporte les gros points à son écurie en faisant également le dépassement de l’ePrix sur Jérôme D’Ambrosio.Très bonne performance du Britannique.  On attendait mieux de lui au final, lui aussi sans doute. Sur le podium virtuel pendant les trois-quarts de la course, il ruine ses chances en se faisant surprendre au premier virage lui valant un tête à queue.Pechito a tout de même montré de bonne choses en qualifs comme en course.  Bonne performance du team Anglais même si le résultat aurait pu être bien meilleur, pour Pechito Lopez surtout. De gros points marqués qui leur permettent de reprendre provisoirement la 3ème place alors que la lutte avec Mahindra, Techeetah et NEXTEV risque d’être serrée!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Jean-Eric Vergne  (2ème)  Estéban Gutierrez  (10ème)  Techeetah
 18/20  14/20  15/20
 Il le dit lui même: il aurait dû gagner cette course. Bloqué d’abord par Heidfeld, Lopez puis par D’Ambrosio, Vergne a dû prendre son mal en patience puis se cracher dans les mains pour dépasser le Belge.Vrai animateur de la course, le Français n’a pu rattraper le temps perdu sur Di Grassi en fin de course.

De bons points marqués pour le Championnat même si la victoire se fait toujours attendre dans le clan Français.

 Pour un premier ePrix, l’ex pilote Haas en Formule Un a réalisé une performance tout à fait honorable. Premier point marqué en Formule E (c’est déjà plus que Ma Quing Hua, cette saison et fin 2016 confondus), Estéban sait qu’il devra confirmer par la suite et qu’il a des progrès à faire en matière de gestion de l’énergie.De bonne augure pour la suite!  Ils pensaient certainement pouvoir atteindre leur première victoire avec Jean-Eric Vergne: il n’en est rien! Cependant, l’écurie réussit pour la première fois de sa (courte) histoire à faire rentrer les deux voitures dans le top 10.Le choix Gutierrez va s’avérer payant sur le long terme alors que JEV, en leader d’équipe, peut prétendre à la Troisième place des pilotes si la Victoire vient à lui un jour.

 

 

 Nick Heidfeld   (13ème)  Félix Rosenqvist  (DNF)  Mahindra Racing
 14/20  11/20  11/20
 Il était le plus rapide des deux pilotes Mahindra lors de cet ePrix. Victime de l’accrochage avec son coéquipier, Heidfeld aurait pu rapporter de gros points à son écurie.Premier des non-qualifiés à la Super Pôle et longtemps sur le podium avant un arrêt bien long, Nick Heidfeld a tout de même réalisé un bon ePrix dans son ensemble.  Moins vite durant tout l’ePrix que son coéquipier, Félix a été celui qui a géré au mieux son énergie lors de la première partie de course avec Maro Engel. Revenu dans la bagarre pour la 5ème place, le Suédois harponne son coéquipier en fin d’ePrix alors que de gros points allait être marqués.Performance maussade, bien loin de ses standards habituels.  Il pouvait consolider (largement!)leur Troisième place au Classement des Constructeurs. A deux tours de l’arrivée, les deux pilotes du Team Indien étaient P5 et P6, aucun d’entre eux ne ramènera le moindre petit point, la faute à un accrochage entre eux causé par Prost. Un arrêt mal maîtrisé mais également Heidfeld dans une mauvaise posture.Un ePrix à oublier en somme.

 

Spirit-FE Mag’: Retour sur l’ePrix de Mexico.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nelson Piquet JR  (9ème)  Oliver Turvey  (DNF, pôle position)  NEXTEV NIO
 14/20  16/20  13/20
 2 Points marqués par le Champion du Monde qui s’est fait  toutefois dominé tout le long de l’ePrix par son voisin de garage.Sa performance en qualification lui a coûté très cher, mais au vu de la performance de Di Grassi, Piquet JR aurait pu mieux s’en sortir.Ensemble correct.  Oliver Turvey était partit dans un grand numéro avant de se faire rattraper par des ennuis mécaniques dont il n’y peut rien. Héritier de la pôle position suite au déclassement de Abt. Turvey a ensuite fait un magnifique envol et a dominé de la tête et des épaules le début de course. Un futur vainqueur d’ePrix dont on ne peut juger le Classement final.   Comme dirait Romain Grosjean (Haas F1 Team)  » Il vaut mieux une voiture rapide mais peu fiable que le contraire ». Cependant, la mécanique à souvent fait défaut à NEXTEV cette saison alors qu’ils étaient en excellente position. Turvey dominait la course et pouvait largement prétendre à la victoire avant son abandon forcé.Les points de sa pôle position ainsi que ceux ramenés par le Champion du Monde Piquet JR, servent de consolation malgré de bons éléments montrés en course.

 

 

 Jérôme D’Ambrosio  (DNF)  Loïc Duval  (DNF) Faraday Future Dragon Racing
 15/20  7/20  10/20
 Celui qui était le tenant du titre a bien cru que le podium était jouable jusque dans l’avant dernier tour où sa batterie lui a joué des tours. Sur la même stratégie que Di Grassi, D’Ambrosio s’est fait remarquer par sa superbe défense sur Vergne qui fumait derrière.Bien mal récompensé au final.  Un ePrix sans pour le Chartrain. Une sortie de piste en Qualifications, des problèmes mécaniques en course, Duval n’a rien pu faire comme il le voulait à Mexico. Rebondissement attendu de pied ferme à Monaco.   Le Team de Penske obtient la moyenne grâce à sa stratégie avec D’Ambrosio qui s’est avérée presque payante. En dehors de cela, les Américains n’étaient nulle part, et les ennuis mécaniques commencent à devenir agaçants pour le tandem de pilotes.A corriger rapidement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Antonio Félix da Costa   (DNF)  Robin Frijns  (11ème)  Andretti FE
 9/20  10/20  9/20
 Lui aussi a enduré beaucoup d’ennuis mécaniques tout au long de l’ePrix. Bien qualifié sur la grille, il commet une erreur imputable à lui même en début de course alors qu’il était 6ème.La suite n’est que la continuité d’un calvaire qui s’achèvera par un nouvel abandon pour le vainqueur de l’ePrix de Buenos Aires 2015.  Nulle part en qualifications, pas mieux en course. Frijns doit sa note au dessus de la moyenne parce qu’il est l’un des seuls à avoir terminé la course, au contraire de son coéquipier par exemple. Performance à améliorer nettement avant la fin de la saison.  Depuis l’ePrix d’ouverture, Andretti FE va de mal en pis. Pas dans le coup durant l’entièreté des qualifs comme de la course, le futur team BMW va devoir montrer un visage meilleur avant la fin de saison.Loin est le temps où les blancs et bleus signaient pôle sur pôle (avec un certain Jean-Eric Vergne!) et des podiums!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Mitch Evans  (4ème)  Adam Carroll  (8ème)  Panasonic Jaguar Racing
 19/20  18/20  20/20
 Certainement LA performance de l’ePrix avec celle de Di Grassi. Même s’il a profité de circonstances favorables, Mitch Evans réalise une course propre et discrète pour finir à une superbe 4ème place alors qu’il était derrière Carroll avant les arrêts aux Stands.Le protégé de Mark Webber a impressionné à Mexico et fait le bonheur de son écurie.  Très bon ePrix d’Adam Carroll également mais la comparaison finale avec son équipier lui fait perdre des points. Le Nord-Irlandais s’est également moins bien qualifié, derrière notamment le néophyte Estéban Gutierrez. Il marque toutefois ses premiers points en Formule E et peut se permettre de rêver à d’autres bonnes occasions, à commencer par Monaco le 13 mai.  Le Coup de cœur de cet ePrix! Les trois premiers ePrix faisaient pâle figure pour l’égo de la marque au félin. Celui-ci l’est beaucoup moins!Une double entrée dans les points, avec un superbe Mitch Evans, les extirpent du rôle de lanterne rouge!

Assurément les grands gagnants!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Sarrazin  (15ème)  Maro Engel  (DNF)  Venturi FE 
 11/20  13/20  9/20
 Le Gardois est le seul de l’écurie Venturi FE à terminer cet ePrix de Mexico. Pourtant, le Français a longtemps été dominé par Maro Engel qui l’a écrasé en Qualifications.Un Jour sans en somme pour Sarrazin qui pâtit également d’une monoplace peu compétitive.  Il était le 4ème Homme des qualifications avant son changement forcé de boîte de vitesse qui l’a fait redescendre dans le ventre mou du peloton. Plus compétitif que son voisin de garage, Engel a toutefois dû se confronter à de nombreux ennuis mécaniques qui l’ont contraint à abandonner.Néanmoins, il démontre que son écurie a fait le bon choix en le titularisant cette année au dépens de Mike Conway.   Venturi FE est peut être l’écurie qui a le plus perdu lors de cet ePrix de Mexico.Avec la superbe performance de Jaguar Racing, combinée à leur ePrix calvaire avec des ennuis mécaniques pour Maro Engel, les Monégasques sont à présent bon dernier du Classement des Constructeurs.L’ePrix à domicile devra coûte que coûte rattraper les dégâts au risque de passablement énerver leur patron, Léonardo Di Caprio, présent pour l’évènement.

Code couleur:

__ = 15 ou plus, excellent ePrix.

__ = de 13 à 15, bon ePrix.

__ = de 10 à 12, ePrix moyen.

__ = Moins de 10, ePrix médiocre.

Spirit-FE.com sera là pour vous faire vivre de la meilleure des manières cette compétition plus qu’intéressante.

Vive le Sport, Vive la Formula E !

Source image: Formulae.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.