Spirit-FE.com

La Formule E en France, avec un tour d'avance !

ePrix de Formule E de Berlin : course 2.

Sébastien Buemi a remporté l’ePrix de Berlin après une pénalité infligée à Félix Rosenqvist pour unsafe release.

Buemi limite la casse en Allemagne.

Alors qu’il s’était imposé la veille lors de la première manche de cet ePrix de Berlin, Félix Rosenqvist a réussi à aller chercher une seconde pôle position ce dimanche devant le leader du Championnat, Sébastien Buemi . Derrière les deux pilotes, les DS Virgin Racing de Lopez et de Bird étaient placées en seconde ligne juste devant Jean-Éric Vergne.

Lors du début de l’ePrix, c’est Rosenqvist qui a réussi à prendre un départ canon ce qui a permis au top 8 de rester stable. Malheureusement, Maro Engel, plus loin dans le peloton a lui dû rentrer au stand à cause d’un accrochage et dû se réduire à se battre pour le meilleur tour en course jusqu’à abandonner pour de bon durant l’ePrix. Lucas Di Grassi qui avait fait la bonne opération le samedi au Championnat s’élançait de la 7ème position. Le Brésilien a réussi à remonter petit à petit en doublant Turvey pour commencer. Turvey qui se fait malheureusement déposer également par Daniel Abt et directement aussi par Nicolas Prost.

L’accrochage de Lopez et de Bird.

Alors que Rosenqvist et Buemi continue d’attaquer et de prendre 5 secondes d’avance sur les deux DS Virgin Racing en l’espace de 10 tours, les deux pilotes de l’équipe franco-anglaise ont fini par s’attaquer dans le premier virage du 17ème tour de course ce qui a fait perdre quatre position à Sam Bird et une à Lopez un tour plus tard, doublé par Jean Eric Vergne.

Lire aussi:

Viens l’instant des changements de voiture avec le célèbre pit stop de la Formule E. Le leader, Félix Rosenqvist avait une bonne seconde d’avance sur Buemi et plus de dix secondes d’avance sur le troisième et le groupe complété par Vergne, Di Grassi, Abt, Lopez Prost et Bird, tous en moins de trois secondes.

Un Pit Stop au bord de la catastrophe chez Mahindra.

Comme souvent en FE, l’ePrix de Berlin n’a pas échappé à voir beaucoup de pilotes rentrer en même temps à la mi-course pour changer de voiture. Même si la stratégie n’a pas spécialement évoluée lors de ce pit stop, les deux pilote Mahindra ne sont pas passés loin de s’accrocher lorsque Félix Rosenqvist sortit de son box alors que Nick Heidfeld y rentrait !

A cause de ce problème, l’Allemand qui avait réussi une belle remontée a dû ressortir loin en 13ème position. Félix Rosenqvist a malgré tout gardé la tête de la course mais fut attaqué de toute part par le leader du Championnat Sébastien Buemi. Toujours derrière avec dix secondes de retard, c’est Vergne qui perd sa troisième position face à Lucas Di Grassi. Le Brésilien a réussi à remonter en doublant son rival au 32ème tour de course.

La pénalité est tombée.

Quelques tours plus tard, Félix Rosenqvist apprend par son équipe qu’il aura une pénalité de dix secondes à l’issue de cette course pour cet Unsafe Release. La course était donc totalement changée, Buemi était presque assuré de remporter l’ePrix mais le Suédois devait maintenant assurer la seconde place face à Di Grassi, ce qu’il arriva à faire avec une avance de 12secondes sur le Brésilien à la fin de l’ePrix.

C’est donc une victoire importante pour Buemi, pour le Championnat face à Di Grassi. Rosenqvist profite de ce magnifique week end pour prendre la troisième position au classements des pilotes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.