You are here
ePrix de Buenos Aires ! Formule E 

Cinq choses à savoir sur l’ePrix de Buenos Aires de Formule E.

Spirit-FE.com vous présente cinq choses à surveiller samedi lors de l’ePrix de Buenos Aires qui pourraient être des éléments clés pour la suite de la saison.

Sur la même dynamique que lors des deux premières courses ?

La saison de Formule E a débutée comme elle s’était refermée, c’est-à-dire avec un duel entre Sébastien Buemi et Lucas Di Grassi. Le pilote Renault eDams a remporté les deux premières courses du Championnat alors que le pilote ABT Schaeffler Audi Sport a terminé en seconde position à Hong Kong et en cinquième place lors du dernier ePrix à Marrakech. Voici les cinq points importants à surveiller lors de cet ePrix de Buenos Aires :

1- Buemi encore intouchable en course ?

Sébastien Buemi a été irréprochable en course lors des deux premières épreuves de la saison. Avec à chaque fois deux belles remontées, le Champion du Monde en titre a prouvé que la Renault eDams est à nouveau la plus performante en condition de course par rapport à toutes les autres monoplaces électriques du plateau.

Il faudra surveiller cependant les qualifications difficiles, une cinquième place à Hong Kong et une pénalité lors de l’ePrix de Marrakech, l’avait privé de sa Seconde position sur la Grille juste derrière Félix Rosenqvist.

2- Felix Rosenqvist de nouveau performant ?

Felix Rosenqvist, le tout nouveau pilote de l’équipe Mahindra Racing pourrait bel et bien être la surprise et la révélation de cette saison de Formule E. Après avoir obtenu la pôle position et avoir mené plus de la moitié de la course à Marrakech, Rosenqvist fait désormais partie des Challengers face à Sébastien Buemi et Lucas DI Grassi avec pourquoi pas, l’idée de titre à la fin de la saison ?

En attendant, il est sûre et certain que l’équipe Mahindra misera tout afin d’être performant lors de cette course en Argentine pour obtenir un nouveau podium cette saison.

Présentation de l’ePrix de Buenos Aires

3- José-Maria Lopez, premier coup d’éclat ?

Le pilote Argentin pourra à l’occasion de cette manche de Formule E, rouler devant une foule acquise à sa cause. Le Champion de WTCC devra sortir une grande course pour son équipe DS Virgin Racing qui attendait beaucoup de ce début de saison.

Sam Bird a obtenu la seconde position de l’ePrix de Marrakech et a ainsi ramené le premier Trophée de la saison pour l’équipe. Lopez semble encore en découverte de la série puisque sur ses deux premiers ePrix il n’a réalisé que la 10eme position à Marrakech et a abandonné lors de la manche d’ouverture. Lopez sera évidemment attendu devant ses fans.

4- La contre-attaque de Lucas Di Grassi ?

Lucas Di Grassi n’a pas fait un mauvais début de saison mais n’a pas été à la hauteur de son rival de toujours dans la catégorie, Sébastien Buemi. Pendant que le pilote Suisse remportait les deux premières courses de la saison, le Brésilien de chez ABT Schaeffler Audi Sport s’est débattu que ce soit en Qualifications ou en Course pour obtenir un résultat.

A Hong Kong, il partait de la 19eme position mais terminait sur le podium grâce à une splendide stratégie lors de l’entrée de la voiture de Sécurité et à Marrakech il termine en 5eme place finale alors qu’il s’élançait de la 12eme position sur la grille. A lui maintenant d’aller chercher Sébastien Buemi et les Renault eDams avant qu’il ne soit « déjà » trop tard.

5- Une piste connue de presque tous.

L’ePrix de Buenos Aires est au calendrier de la Formule E depuis la création du Championnat. Il est d’ailleurs le seul à avoir été présent dans chacun de ces derniers. Un bon nombre de pilotes connait donc la piste qui sera utilisé d’ailleurs pour la dernière fois en Formule E. En effet, lors de la saison 4, Buenos Aires offrira aux pilotes une toute nouvelle piste dans la ville.

Plusieurs pilotes ne connaissent donc pas la piste, comme Adam Carroll et Mitch Evans, les deux pilotes Panasonic Jaguar Racing mais aussi Maro Engel qui roule pour Venturi et Felix Rosenqvist, pilote Mahindra. Ce sera une première aussi pour le régional de l’étape, José Maria Lopez.

The following two tabs change content below.
Journaliste et rédacteur en chef de la rédaction de Spirit-FE.com. Grand fan de Formule E et d’innovation, le mix parfait pour un Catalan d’ambition.

Derniers articles parYannick ARMANGAU HOENIG (voir tous)

Related posts

Laisser un commentaire